Peinture décorative

Tous les chantiers de peinture décorative

Petite histoire de la peinture décorative

Dès la Préhistoire, les hommes peignaient sur les parois des cavernes des scènes de chasse et de la vie quotidienne, premiers peintres utilisant les pigments extraits de la terre mélangés à de la graisse animale.

Plus tard, les égyptiens, les grecs, et surtout les romains, ont laissé leurs témoignages d’époque tout en couleur avec les peintures murales “a fresco”, technique qui se répand au Moyen Age  sur les édifices religieux.

Peinture décorative et décors peintsLe début de la Renaissance marque l’apparition de la peinture à l’huile avec les peintres flamands et l’utilisation des premiers glacis, tels qu’on les retrouve encore de nos jours dans les patines décoratives à l’huile. La Renaissance italienne est l’apothéose de la fresque avec la décoration des murs et plafonds des palais, grande époque des trompe l’œil de motifs architecturaux ou ornementaux, faux marbres, imitations de matières…

Le XIXe siècle marque un tournant dans l’histoire de la peinture décorative avec son introduction dans les maisons bourgeoises. L’utilisation des faux bois se répand, de même qu’un goût pour les décors peints, trompe l’œil de moulures, ornementations, marbres, pierre, décors au pochoir…

Aujourd’hui, bon nombre de peintres décorateurs utilisent la peinture acrylique mais aussi toujours les techniques traditionnelles héritées des siècles précédents, utilisant les pigments en poudre et fabriquant leur peinture à la colle ou a la tempera, les glacis à l’huile ou à la bière, les stuccos à l’italienne…

Création de peinture décorative

La maîtrise de l’ensemble des techniques de peinture décorative permet à la société Artdécor de réaliser tout type de création sur tout support.

Les patines murales ou patines sur meubles

A l’eau, à l’huile, à la bière, à la colle de peaux…
Effets classiques tirés sur boiseries, ou effets de bois vieillis, craquelés, usés (martelés avec faux trous de charançons par exemple), sur murs, spaltées, parcheminées…

La céruse

C’est un autre moyen d’apporter une patine et de transformer les boiseries murales ou les meubles. Elle est de nos jours sans plomb, mais nous la travaillons toujours de manière traditionnelle, avec le travail du fil du bois au préalable, et en plusieurs couches poncées.

Les trompe-l’œil

Ornementation, grisailles, peintures panoramiques…

Les imitations de matières

Faux marbres, faux bois, fausse pierre, Galuchat, écaille de tortue,  parchemin, peau de serpent, de crocodile, nacre, cuir,  rouille, Damas… Mais aussi toutes les imitations de matériaux modernes tels que le béton et béton ciré.

Nous travaillons aussi les effets de matières, les fausses pierre enduites, la gigouille, les enduits à l’italienne, les stuccos traditionnels ou revisités (matiérés ou avec inclusions d’or par exemple).
Nos champs d’applications n’ont que les limites de vos projets, des techniques et de notre imagination… Confiez-nous vos idées, nous les mettrons en peinture.

La restauration de décors peints

La restauration de décors peints est aussi l’une des expertises d’Artdécor.

Formée et entourée de restaurateurs professionnels, Catalina Pont peut répondre aux projets de conservation et restauration des peintures, décors peints et dorure qui lui sont confiés.

Pour cela nous procédons suivant la demande du Conservateur ou de l’Architecte, à une étude incluant le plus souvent des sondages stratigraphiques et des tests de nettoyage. Nous établirons alors un dossier incluant un constat d’état et des propositions de protocoles d’interventions, avec à l’appui un rapport photographique. Au regard de ce rapport, nous conviendrons avec le Conservateur ou l’Architecte des interventions les plus appropriées.

Même si un décor n’est pas sujet à un répertoire des Monuments Historiques, nos propositions d’interventions privilégieront une conservation de l’existant et une restauration la plus respectueuse de l’œuvre, ainsi que l’emploi de produits et matériaux traditionnels ou agréés Monuments Historiques.